mercredi 17 janvier 2007

Entretien avec Natalia Quolibet-Sisteron - Première partie

Les Echos de la Boboblogie (EB) : Bonsoir, Natalia Quolibet-Sisteron, et merci de bien vouloir recevoir en mon humble personne les Echos de la Boboblogie.

Natalia Quolibet-Sisteron (NQS) : J'en suis ravie, Aldor, et en profite pour souhaiter bonne chance aux Echos.

EB : Natalia, vous êtes une des figures de proue de la boboblogie française. Blogueuse, podcasteuse, flickreuse, secondlifeuse, néthiqueuse,videocasteuse, nettiquetteuse, rien de ce qui est geek ne vous est étranger...

NQS : J'avoue que ces technologies m'intéressent et m'amusent mais il n'y a pas que cela ! J'ai aussi un coeur, des sentiments et une conscience...

EB : J'allais y venir. Vous êtes en effet, et ce n'est pas un de vos moindre titres, secrétaire générale de l'association "Les Oui-Oui associés". Pourriez-vous nous en dire un mot ?

NQS : Bien volontiers. "Les Oui-Oui associés" est une association regroupant des personnes de bonne volonté partageant un idéal de bonheur, de paix et de prospérité pour tous...

EB : Voilà certes un noble objectif !

NQS : ... cette association est ouverte à tous ceux qui partagent ses finalités, et on peut y adhérer même sans habiter le cinquième ou le sixième arrondissement.

EB : Bonheur, paix et prospérité pour tous ! Vous devez vous faire beaucoup d'ennemis à définir pareil objectif ! Vous ne craignez pas qu'on vous accuse de jeter de l'huile sur le feu ou de prendre trop ouvertement parti ?

NQS : C'est vrai que nous gênons. Mais, comme disait Saint-Just, il faut de l'audace, et du courage ! Regardez l'effet de serre... il faut en cesser avec les rustines et les solutions de compromis ! Ce que nous disons, nous, aux Oui-Oui associés, et beaucoup en prennent ombrage, c'est qu'une solution doit être trouvée, qui respecte le droit fondamental des pays industrialisés à conserver leur niveau de vie, le droit fondamental des pays en voie de développement à accroître le leur, et le droit inaliénable de nos consciences à être tranquilles...

EB : ... peut-être la difficulté est-elle de concilier ces diverses approches ?...

NQS : A-t-on seulement essayé ? Et puis, chacun son métier : Les Oui-Oui associés ne prétendent pas mettre les mains dans le cambouis de l'histoire ; ils lancent des suggestions dans le ciel des idées. C'est aux politiques qu'il revient de les mettre en oeuvre. Nous ne prétendons pas être des intellectuels engagés ; nous sommes des blogueurs connectés.

EB : Merci, Natalia Quolibet-Sisteron, de ce point de vue et de cet éclairage.

NQS : Merci, les Echos de la Boboblogie, et n'oubliez pas de voter pour mon vidéocast.

Propos recueillis le 17 janvier 2007.


technorati tags:
del.icio.us tags:

2 commentaires:

Natacha a dit…

Merci, elle répond mieux que moi !
Je crois que je vais lui demander un podcast ;-) Acceptera-t-elle ?

Aldor a dit…

Merci, Natacha. Je vais lui en parler. ;-)